Une procédure simplifiée pour le placement d'équipements vélos à proximité des arrêts de bus

Une procédure simplifiée pour le placement d'équipements vélos à proximité des arrêts de bus

Pour encourager les communes à solliciter le TEC pour le financement de dispositifs vélos aux abords des points d'arrêt de bus, la procédure a été revue et simplifiée. 

Depuis 2013, une collaboration entre le TEC et le SPW Mobilité et Infrastructures a permis aux communes intéressées de recevoir un financement pour installer sur leur territoire des dispositifs vélos aux abords des arrêts de bus.

Pour augmenter le nombre de dispositifs vélos (arceaux, boxes, auvents,…) et faciliter les déplacements des usagers du TEC qui souhaitent rejoindre les arrêts de bus à vélo, le TEC, avec le soutien du Ministre de la Mobilité Philippe HENRY, a revu et simplifié la procédure.

Concrètement, dès aujourd’hui :

Les communes peuvent introduire une demande auprès de la direction territoriale du TEC concernée afin d’obtenir un co-financement du TEC pour le placement de dispositifs vélos « standards ». Ces équipements vont de l’arceau au box à vélos et leur choix est effectué en fonction de l’arrêt.

Après analyse et sur base d’un avis favorable, une convention pourra dès lors être signée entre les deux pouvoirs publics. En échange de la gestion et de l’entretien des installations par les communes, le TEC leur cède la propriété du dispositif à titre gratuit. 

80 % du montant seront pris à charge de la subvention d’investissements d’infrastructures, sur base de la grille tarifaire établie par le TEC. Les 20 % restants représentent la quote-part financière de la commune demandeuse. 

En ce qui concerne les arrêts de bus des lignes express, c'est l'intégralité du financement des équipements vélos qui est prise en charge par le TEC. 

« La multimodalité est une des clés de la mobilité d’aujourd’hui et de demain. C’est pourquoi je tiens à promouvoir l’utilisation combinée des vélos et des transports publics, et offrir de nouvelles facilités pour que les Wallons puissent se déplacer sans devoir recourir à la voiture individuelle. Dans ce cadre, les communes sont des acteurs essentiels pour proposer des solutions pratiques et adaptées à leurs citoyens ». – Philippe HENRY, Ministre de la Mobilité. 

Les informations pratiques et les personnes de contact sont disponibles sur letec.be

Infrastructure Réseau
Contactez-nous
Stéphane Thiery Directeur du Marketing - Porte-parole, TEC
Sandra Guily Attachée de presse, Cabinet du Ministre Philippe Henry
Stéphane Thiery Directeur du Marketing - Porte-parole, TEC
Sandra Guily Attachée de presse, Cabinet du Ministre Philippe Henry
A propos de TEC

Le TEC en chiffres

  • Près de 5.440 collaborateurs
  • 151 millions de voyageurs transportés
  • Plus de 2400 véhicules en circulation
  • 767 lignes
  • 119 millions de kilomètres parcourus