Les atouts des transports en commun sont restés intacts, et perdureront après la crise du Covid-19

Les atouts des transports en commun sont restés intacts, et perdureront après la crise du Covid-19

La SNCB, la STIB, le TEC et De Lijn s’unissent dans une campagne commune

En raison de la crise du COVID-19, le nombre de voyageurs dans les transports publics a fortement diminué. Les trains, trams, bus et métros accueillent aujourd’hui un nombre de voyageurs inférieur à celui d'avant la crise. C’est pourquoi la SNCB, la STIB, le TEC et De Lijn ont décidé d’unir leurs forces et de lancer une campagne commune en cette veille de la Semaine de la Mobilité. Car, même si la crise du COVID-19 a transformé notre vie et nos habitudes, les atouts des transports publics n'ont pas changé pendant cette crise sanitaire. Et ils ne cesseront jamais d’exister.

Au début de la crise, la fréquentation des transports publics a chuté jusqu’à moins de 10 % de la fréquentation habituelle. Ce chiffre est ensuite progressivement reparti à la hausse avec l'assouplissement des mesures de confinement, pour atteindre aujourd’hui, selon les opérateurs, 50 à 75% de la fréquentation d’avant la crise. Les voyageurs recommencent donc certes à utiliser les transports en commun, mais vu que nombre d’entre eux travaillent encore régulièrement à domicile, le nombre de voyageurs d'avant la crise n’est pas encore atteint.

La sécurité avant tout

Depuis le début, la SNCB, la STIB, le TEC et De Lijn ont pris toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité, y compris sanitaire, de leurs voyageurs et de leurs collaborateurs. Les opérateurs proposent ainsi une offre maximale et les gares, les arrêts, les rames de train et de métro ainsi que les bus et les trams sont désinfectés régulièrement.

Même au plus fort de la crise, les transports en commun n’ont jamais cessé de rouler. Les trains, trams, bus et métros sont toujours restés opérationnels pour assurer les déplacements essentiels.

En outre, depuis le 4 mai, le port du masque est obligatoire dans tous les transports publics, tant dans les gares et les stations de métro que sur les quais, aux arrêts de trams et bus et dans l’ensemble des voitures et véhicules. Une mesure pour laquelle les sociétés de transport public avaient plaidé d'une seule voix.

"Rajoutez aussi les transports en commun à vos nouvelles habitudes"

Même si les sociétés de transport public mettent tout en œuvre pour garantir la sécurité des voyages en train, tram, bus et en métro, il est aujourd’hui nécessaire de (re)gagner la confiance des voyageurs. Une campagne commune, avec pour slogan "Rajoutez aussi les transports en commun à vos nouvelles habitudes", a ainsi pour objectif de rappeler, aux navetteurs actuels et aux futurs nouveaux voyageurs potentiels, les avantages des transports en commun.

Car, même si la crise du COVID-19 a changé notre vie et si nous avons adopté de nouvelles habitudes, les transports publics restent essentiels pour quiconque souhaite se déplacer de manière sûre, durable et confortable. Ils demeurent la solution par excellence aux embouteillages. Comme l’illustre la campagne, avec les transports en commun il est généralement possible de travailler pendant son voyage, ou encore, par exemple, de lire, écouter des podcasts ou transporter ses courses.

Cette campagne sera déclinée jusqu'au 4 octobre 2020 sur les différents canaux de communication des quatre sociétés de transport en commun, mais aussi en radio, en affichage et en presse écrite.

Vincent Peremans, Administrateur Général du TEC – "Les citoyens étaient de plus en plus nombreux à nous faire confiance, comme en témoignent les chiffres de fréquentation de 2019. Et nous avons prouvé, tout au long de cette crise, que les citoyens pouvaient continuer de nous faire confiance. Nos collaborateurs sont aujourd’hui mobilisés pour les inviter à (re)faire le choix du transport en commun, car la crise sanitaire actuelle ne doit pas éluder l’urgence environnementale face à laquelle le transport en commun a une réponse majeure à apporter."
Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB – "Les trains de la SNCB n’ont jamais cessé de rouler durant la crise et ils continueront toujours à être là, pour tout le monde. De 90.000 voyageurs au point culminant de cette crise du COVID-19, nous transportons à nouveau aujourd'hui 560.000 voyageurs par jour vers leur destination : des navetteurs, des élèves, des étudiants, et tant d'autres encore pour une excursion d'une journée. Et cela, avec des mesures sanitaires importantes dans les trains et dans les gares, avec de nouveaux outils digitaux et surtout avec des collaborateurs enthousiastes qui sont heureux de revoir leurs clients pour leur apporter service et confort. Welcome back !"
Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB – "Le réseau de la STIB joue un rôle majeur dans la vie économique sociale et culturelle de la capitale. Il permet à plus d’un million de personnes de se déplacer quotidiennement dans Bruxelles. Six mois après le confinement, deux tiers de nos voyageurs nous font toujours confiance et ils ont tellement raison. Pour leur confort et leur sécurité nous mettons nos véhicules sur le réseau pour garantir un maximum de places et consacrons des milliers d’heures au nettoyage et à l’assainissement de ceux-ci. Prendre la STIB c’est faire bouger, respirer et vivre la ville."
Roger Kesteloot, Directeur Général De Lijn – “Nous sommes face à des défis sociétaux majeurs pour apprendre à vivre avec la ‘nouvelle normalité’. Mais cela présente aussi d’énormes opportunités comme, par exemple, la fin des problèmes quotidiens de mobilité grâce à un modal shift durable dans lequel les transports publics jouent un rôle central."

Une campagne interne

Cette campagne disposera aussi d’une déclinaison interne, "Ensemble, au cœur des nouvelles habitudes", qui met en avant la collaboration des plus de 40.000 collaborateurs des quatre sociétés de transport en commun pour la mobilité au sein du pays.

 

Stéphane Thiery Directeur du Marketing - Porte-Parole, TEC

 

A propos de TEC

Le TEC en chiffres

  • Près de 5.200 collaborateurs
  • 151 millions de voyageurs transportés
  • Plus de 2400 véhicules en circulation
  • 767 lignes
  • 119 millions de kilomètres parcourus