Covid-19 : application des mesures de déconfinement

Covid-19 : application des mesures de déconfinement

Ce 4 mai, la première phase de déconfinement progressif de la Belgique a commencé avec, pour le TEC, l’entrée en vigueur de nouvelles dispositions, dont le port du masque obligatoire. 

Des voyageurs respectueux

Le TEC tient à remercier tous les voyageurs qui respectent ces nouvelles dispositions. Celles-ci ont été prises dans l'intérêt de tous afin de préserver au mieux la santé des conducteurs et des voyageurs.

"De manière générale, les clients respectent le port du masque. Parfois, nous devons leur rappeler au moment où ils embarquent mais ils sont compréhensifs et sont au courant des nouvelles mesures. Les gens ont compris que le bus était un espace confiné et que c'était donc dans leur intérêt de porter un masque. La fréquentation n'est pas encore trop forte, je n'ai pas dû refuser de clients ce matin. Mais je m'attends à une augmentation fin de semaine, ou semaine prochaine avec l'ouverture des magasins". 
Frédéric Callewaert, conducteur à Tournai. 

"Dans l’ensemble, ça s’est bien passé : les clients se montrent compréhensifs et l’ambiance à bord est plutôt bonne. La plupart des clients ont compris qu’ils devaient porter un masque et le portent déjà à l’arrêt de bus. Concernant la distanciation sociale, les clients se dirigent directement vers une banquette libre et occupent naturellement le véhicule en se répartissant au mieux. Ils étaient déjà bien rodés avec l’ancienne capacité maximale". 
Morgane Guillaume, conductrice à Namur. 

"Ce matin, j'avais un peu d'appréhension car porter un masque ne fait pas partie de nos habitudes. J'avais peur de ne pas pouvoir le supporter. Il a fallu s'adapter, surtout avec les lunettes (rires) mais je m'y suis finalement vite habitué. Les clients qui sont montés à bord avaient un masque avec eux mais ne le portaient pas à l'arrêt. J'ai dû leur rappeler la consigne. Ils ont mis leur masque, sans problème et dans l'ensemble, cette matinée s'est passée calmement". 
Raphaël Catalano, conducteur du dépôt de Robermont. 

Soutien du Ministre Philippe Henry

En cette période difficile et inédite, le Ministre de la Mobilité, Philippe Henry, a rendu visite ce lundi aux membres du personnel du TEC présents à Namur. 

Le Ministre tenait à témoigner son soutien aux conducteurs et aux mécaniciens qui travaillent en première ligne, mais également à tous les autres collaborateurs du TEC présents en coulisse. 

« Nous assistons fort heureusement à une augmentation très progressive du nombre de voyageurs, ce qui permet de s’habituer à ces nouvelles mesures et de suivre les phases évolutives du déconfinement, en adaptant notre fonctionnement au fur et à mesure de la reprise des activités », souligne le Ministre. Philipe Henry salue à la fois le comportement des usagers qui ont très majoritairement respecté les consignes et l’implication des agents du TEC depuis le début de cette crise sanitaire, qui doivent eux aussi s’adapter à ces mesures et au retour progressif du public.

 

Rappel des dispositions d'application jusqu'au 17 mai

Sur le réseau TEC

L’exploitation des lignes continue d'être assurée sur base des horaires établis pour les périodes de vacances scolaires pour l'ensemble du réseau TEC, et ce, jusqu’à l’ouverture progressive des écoles prévue à ce stade le 18 mai. 

Les lignes vers les hôpitaux et certaines lignes plus fréquentées continuent, dans la mesure du possible, d’être renforcées. 

À bord des véhicules et aux arrêts

Afin de garantir la santé des collaborateurs et des clients du TEC, les mesures de précaution et de distanciation sociale sont toujours d’application, bien qu’adaptées à la phase de déconfinement. 

Dès aujourd’hui, les voyageurs sont dès lors priés de : 

  • porter un masque (ou une alternative couvrant le nez et la bouche) pour accéder au transport en commun. Ce masque obligatoire doit être porté à tout moment, aux arrêts et dans les véhicules, dès l’âge de 12 ans. Les contrôleurs pourront refuser l’accès à bord aux personnes qui ne portent pas un masque ou une alternative ;
  • maintenir une distance sociale entre eux. Aucun voyageur ne pourra se tenir debout. Sur cette base, le nombre de voyageurs à bord sera limité à :
    • 12 pour un autobus standard ;
    • 19 pour un autobus articulé ;
    • 20 pour un tram.
  • continuer de monter à bord des bus uniquement par l’arrière

Bien que la validation ne soit temporairement plus obligatoire, toute personne qui voyage à bord d’un véhicule TEC doit posséder un titre de transport valable, disponible sur l’E-SHOP ainsi que sur les automates de vente SELF.

 

Contactez-nous
Stéphane Thiery Directeur du Marketing - Porte-Parole, TEC
Sandra Guily Attachée de presse, Cabinet du Ministre Philippe Henry
Stéphane Thiery Directeur du Marketing - Porte-Parole, TEC
Sandra Guily Attachée de presse, Cabinet du Ministre Philippe Henry
A propos de TEC

Le TEC en chiffres

  • Pas moins de 5.135 collaborateurs
  • 155 millions de voyageurs transportés par an
  • Près de 2.500 véhicules en circulation
  • 777 lignes et 16.707 arrêts
  • Près de 118 millions de kilomètres parcourus chaque année